Home / News / Défaite pour nos P1 Hommes contre Tintigny
Michael Clausse: Tel: 0497/916 765 Email: michael.clausse@gmail.com

Défaite pour nos P1 Hommes contre Tintigny

C’est une équipe super expérimentée qui attendait nos P1 à l’ISI ce samedi soir. Des noms bien connus du basket provincial et qui, pour beaucoup ont même évolué un voire deux  ou trois crans au dessus.

Tintigny , qui, avec des résultats en dents de scie depuis le début de saison ( 7v , 4d) reste un candidat sérieux pour les playoffs , voire même pour le titre.

Très mauvais début de match de l’Alliance, chose rare depuis le début de saison.2-9 à la 5ème et 6-15 à la fin de premier quart. Notre défense n’est pas catastrophique, mais en attaque, nous ne trouvons aucune solution.

Début du second quart… pas mieux. Aucun panier marqué durant les cinq premières minutes. Nous marquons quelques points grâce notamment à l’apport de nos cadets et à quelques lancers-francs. Heureusement que nous limitons les dégâts en défense… Mi-temps: 14-25.

L’entame du troisième quart est plus équilibrée. Nous arrivons à marquer 10 points ! Mais nous en encaissons 14…  24-39.

Début du quatrième, nous emballons enfin ce match, grâce à des tirs à trois points, des contre attaques et des lancers francs réussis. Nous revenons à cinq points et le public commence enfin à s’enflammer. Nous collons un 10-0 à Tintigny qui commence à douter. 35-39. Temps mort adverse, suivi de deux trois points de Vandendorpe qui nous coupent dans notre élan. La suite, fût un peu n’importe quoi, avec des gestes anti sportifs de parts et d’autres qu’il vaut mieux oublier. Score final: 42-54

Nous ne pouvons absolument rien revendiquer sur un tel match. 42 points marqués, dont 19 sur lancers. Impossible de gagner un match dans ces conditions. Un point positif à retenir sur ce match, c’est le retour de David Adam, blessé depuis le début de saison et qui a effectué une bonne rentrée dans des conditions difficiles et apportera une importante rotation supplémentaire. A noter également le bon match de nos deux cadets, Edouard et François .

Texte : Yan