Home / News / P1H | un grand pas de plus vers les play-offs

P1H | un grand pas de plus vers les play-offs

C’est un week-end très important qui attendait nos P1H avec un déplacement périlleux à Rulles le vendredi, et la réception le lendemain de Saint-Hubert .

Premier match du week-end avec le déplacement à Rulles pour le choc de cette journée de championnat. Deux équipes au profil similaire. Une équipe jeune encadrée par quelques joueurs plus anciens. Lors du match aller, Rulles qui affichait bon nombre d’absents s’était inclinée à la Spetz 74-58. 

Pour ce match, les rôles sont inversés. Trois joueurs sont indisponibles chez nous. Aurélien Thiebergien, Mathys Vanhamme et Maxence Overal.

Le début de match est un round d’observation. 0-0 après deux minutes de jeu. Puis doucement le score s’ouvre de manière équilibrée. 10-8 après 5 min et 25-19 au premier quart. Gros couac après 4 minutes de jeu… Mathis Vanbemten se blesse à la cheville. Match terminé et out pour plusieurs semaines… Nous n’avons donc plus de véritable meneur pour terminer ce match et le week-end.

Nous souffrirons dans le 2ème quart. Défensivement, nous accusons le coup. Rulles est en grande réussite devant son public. Heureusement que notre attaque trouve la faille sur la zone de Rulles et nous permet de limiter les dégâts. Malgré cela, nous rentrons au vestiaire avec 13 points de retard: 51-38. 

Il faut bien l’avouer, à ce moment là, peu de personnes ne croyaient à une victoire , et certains se demandaient à quelle sauce les Gaumais allaient nous manger. Peu de personnes, sauf les joueurs qui ressortent des vestiaires le couteau entre les dents et infligent un 0-10 à leur adversaire du jour. 51-48. Nous resterons au contact à la fin du quart: 62-57. Mais la confiance a changé de camp , et ça se ressent. 

Nous entamons le 4ème quart pied au plancher. 63-64 puis 63-67. Mentalement survoltés ,défensivement nous sommes sur chaque ballon, nos shoots rentrent les un après les autres et Rulles accuse le coup , et ne s’en remettra jamais. 70-79, 73-82 et 78-87 score final. 

Au vu des circonstances et des absents, cette victoire bien que 100% méritée est il faut bien le reconnaître un peu inespérée. La mentalité a été excellente . C’est simplement l’équipe qui voulait le plus la victoire qui l’a emporté. 

La mentalité, c’est certainement ce qui nous a manqué le lendemain avec la réception de Saint-Hubert. Il faut dire, que cette équipe de milieu de classement, s’offre  malin plaisir à faire chuter les adversaires qui dominent le championnat. Les Borqins ont en effet déjà affiché à leur palmarès le géant Libramont et Habay. Excusez du peu. 

Nous sommes arrivés à la salle sans aucun influx nerveux, sans véritable motivation ou du moins , sans grande concentration. L’échauffement en est la preuve. 

Saint-Hubert nous met d’entrée en difficulté. Incapables de défendre sur les jeunes et talentueux Ardennais survoltés, nous avons les jambes coupées et 14 points dans la vue après le premier quart: 10-24 ! 26-42 à la mi-temps. Nous sommes dans les cordes. Grosse gueulante dans les vestiaires, c’est la tête basse que nous remontons sur le terrain. Début de troisième , Saint-Hubert comptera jusqu’à 20 points d’avance. Avant qu’enfin nous sonnions la révolte. Petit à petit nous grignotons notre retard, commençons à enfin bien défendre et à nous encourager les uns et les autres. Notre niaque retrouvée, nos jambes suivent et nous oublions nos courbatures. 48-58 à la fin du troisième.  Rien n’est perdu. 

Nous serons décisifs et incisifs dans le 4ème quart pour passer devant à 52 deux secondes de la fin. 66-65 puis 66-66 . Dernière possession pour Saint-Hubert, contre défensif et une contre attaque conclue à 0.1 seconde de la fin avec en prime un lancé. On croit rêver. Les discussions sur le chrono en fin de match ne changeront rien. 69-66 score final. 

Nous ne sommes pas fiers , mais l’essentiel est bien les 3 points et peu importe la manière. Mais un grand Bravo à cette jeune et très talentueuse équipe de Saint-Hubert. 

A noter , l’excellent arbitrage sur ces deux matchs. Merci aux arbitres. Sans eux, pas de match. 

Texte: Yan