Home / Arbitrage / Règles d’arbitrage petits panneaux | Rappel !

Règles d’arbitrage petits panneaux | Rappel !

A l’approche de rencontres de demi-finale de Coupe en petits panneaux, profitons de l’occasion pour répéter les différentes règles spécifiques à ces catégories :

Catégories : U8 (pré-poussins) ; U10 (poussins) ;U12 (benjamins)

Infrastructures / matériel
Hauteur de l’anneau : 2.60 m
Ligne des lancers : U8 (3.00 m) * U10 et U12 (4.00m)
Ballons n° 4 (U8) * n° 5 (U10 et U12)

Equipes
Nombre de joueurs  : Max 12
Participation au jeu : Chaque joueur doit, au moins commencer un des trois premiers quarter
Remplacements : Dans les trois premiers QT, uniquement lors d’un TM, demandé par le coach, sauf en cas de blessure sérieuse ou 5 fautes (
UN SEUL CHANGEMENT AUTORISE) ; dans le 4ème quart temps, les changements sont libres à chaque arrêt du chrono.
Système de défense : La défense individuelle est obligatoire et les écrans sont interdits

Match
Durée de la rencontre : U8 et U10 (4x 6’ avec arrêts = 1h15) ; U12 (4x 8’ avec arrêts = 1h30)
Temps Morts : Q12 = 1
ère mi-temps (2TM) / Q34= 2ème mi-temps (3TM) peuvent être accordés.
Temps de repos : 2’ – 5’ – 2’ (les jeunes n’ont cure des temps de repos, ils veulent jouer)
Feuille de match : Feuille adaptée ; la feuille unique, téléchargeable sur les sites provinciaux.
Score final : Le score qui apparaît sur la feuille de match est pris en considération
Classements : Laissé à l’appréciation des provinces

Règles de jeu
3 secondes, 8 secondes, 14/24 secondes : NON
Fautes des joueurs : OUI
Fautes d’équipes : OUI  (lancers francs à la 5
ème faute d’équipe)
Shoot à 3 points : NON
Retour en zone : U8 (NON) * U10 etU12 (OUI)

C’est l’année de naissance qui détermine la participation des joueurs aux différentes catégories d’âges pour toute la saison. Un joueur ne peut évoluer que dans sa catégorie et celle immédiatement supérieure.

MARQUEUR PETITS PANNEAUX
Au moment où débutent les trois premiers quarters, il indiquera d’une croix entourée, dans la colonne adéquate, les 5 joueurs qui se trouvent sur le terrain. (Cinq de départ).
Il informera l’arbitre de tout manquement (tout joueur n’ayant pas débuté un quarter).

NB : le joueur qui remplace un joueur durant un temps mort, est répertorié par une simple croix NON entourée dans la colonne adéquate, ce qui signifie qu’il N’A PAS DEBUTE le quart auquel il participe.

N’hésitez pas à mettre à disposition, ce document (*) aux personnes qui encadrent vos équipes jeunes.
(*) Merci aux collègues du CP Liège pour leur initiative.

MEME SANS ARBITRE OFFICIEL, les matches de catégories d’âge doivent se jouer.
Les arbitres non convoqués officiellement et se trouvant sur place peuvent arbitrer la rencontre à condition d’avoir l’accord des 2 cercles ; accord inscrit au dos de la feuille et contresigné par les deux capitaines. Il va de soi que l’arbitre ne peut alors demander que ses frais de prestation.

Dans ce règlement, il est précisé que le système de défense est individuel et que les écrans sont interdits, mais pas les sanctions à appliquer.
Quelles sanctions ?
Pour l’écran, une violation doit être sifflée et changement de possession.
Pour le non-respect de la défense individuelle, lors de l’avantage pris par la défense par cet autre système, souvent appelé en Zone, en touchant ou en reprenant le contrôle d’un ballon vivant, il faut siffler une violation et donner la possession à l’équipe qui avait le contrôle dans sa zone avant.
Si, après avertissement(s) au coach, cette règle continue à ne pas être correctement respectée, l’arbitre peut mais ne doit pas sanctionner le coach ou le banc d’une faute technique.
Une défense n’est pas individuelle, si au moins un des défenseurs délibérément ne tient pas un joueur de l’équipe adverse, sauf si la rencontre se continue à quatre contre cinq ou autres situations similaires.

Ces points ayant fait l’objet de discussions lors des dernières rencontres, j’espère que ces clarifications seront suffisantes.

Néanmoins, permettez-moi de souligner fermement un autre point du règlement :

Le coach a le droit d’interpeler courtoisement l’arbitre sur une décision ou un point de règlement et ceci sur un temps-mort, de repos ou une autre situation qui ne ralentit pas le jeu.
L’arbitre peut mais ne doit pas lui en donner l’opportunité et n’est pas obligé de répondre et toujours courtoisement.
Les personnes officiant à la table ont le devoir d’interpeler l’arbitre et même demander une interruption de jeu pour demander la correction d’une erreur de marque (par exemple : panier accordé, fautes d’un joueur, temps-mort, etc.), mais jamais pour contester ou demander l’explication d’une décision. Les officiels sont mis à la disposition des arbitres et sont des partenaires pour le bon déroulement de la partie.
Chaque équipe désigne un délégué aux arbitres qui se tiendra dans la salle à la place que l’arbitre lui désigne et en-dehors du public.
En-dehors du coach et des officiels, comme décrit plus haut, personne n’a le droit d’interpeler l’arbitre sur ses décisions en aucune circonstance. Il est du devoir de l’arbitre d’exiger de la part des délégués qu’il enjoigne les contrevenants de quitter définitivement la salle de telle sorte que de sa position ces personnes ne soient plus visibles par l’arbitre ou par toute autre personne dans la salle. Donc pas derrière les vitres de la cafétaria.

Ces vociférations sont peut-être d’application dans d’autres sports, mais pas au Basket. Et le règlement est là pour nous aider à faire comprendre et respecter ce point.

Merci d’en tenir compte lors des prestations de nos équipes. Au fait, regardez les jeunes joueurs, ils n’ont pas ce genre de comportement.

Eric Huyberechts
Responsable Arbitrage